Discours à la nation: Joseph Kabila rassure sur la tenue prochaine des élections

 

 » Le cap vers les consultations électorales de décembre 2018 reste maintenu, et mon engagement pour le respect de la Constitution demeure non équivoque ». C’est, en substance, ce que l’on peut retenir des annonces, ou plutôt des rappels faits par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, sur la situation sociopolitique de l’heure. Le Chef de l’Etat s’est ainsi exprimé ce jeudi 19 juillet 2018 dans son discours sur l’état de la Nation devant les deux chambres du Parlement réunis en congrès.

Pendant près d’une heure, le Président de la République a planché sur les efforts fournis pour promouvoir les idéaux de la démocratie, du patriotisme et de l’indépendance de la RDC. L’objectif de tous ces efforts, a-t-il indiqué, était et demeure de libérer les énergies positives du peuple en vue de la cohésion nationale pour le développement.

La démocratie a fait ses preuves en RDC, a constaté Joseph Kabila qui a rappelé le rejet, par les Congolais, de toutes les tendances à donner des leçons à ce pays qui n’en a jamais donné aux autres. Et à ceux qu’il a appelé  les »assassins de la démocratie », il a rappelé que ni les accusations gratuites, ni les menaces inconsidérées, ni les sanctions arbitraires et injustes ne détourneront la RDC de la voie tracée pour sa démocratie.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, annoncé qu’afin de s’affranchir des financements extérieurs et des chantages de tous genres, il ne sera plus question d’accepter des financements extérieurs pour l’organisation des élections. Un moyen, a-t-il estimé, de donner au seul peuple congolais le pouvoir de conférer la légitimité à ceux qui sortiront des consultations électorales à venir. Les élections sont, plus que jamais, une affaire de souveraineté et seront désormais entièrement financé par l’Etat congolais, a encore martelé le Président Kabila qui a, cependant, souligné qu’  » il ne s’agit pas là, d’une suffisance ni de l’arrogance, mais d’une option politique responsable qui donne un sens à l’indépendance et à la dignité nationale ».

Auparavant, le Président de la République a retracé le bilan de ses 17 ans passés à la tête de la RDC.

« N’en déplaise à ceux qui ne voient que ce qui reste à faire et jamais ce qui est fait », a-t-il encore noté.

Joseph Kabila a, cependant, noté qu’en dépit de ces résultats positifs, les conditions sociales de la population, surtout en milieu rural, restent encore préoccupantes. Cette situation devra demeurer au centre de toutes les politiques à venir.
Rien n’a été dit sur l’avenir politique du Chef de l’État ni sur son dauphin à la présidentielle à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top