Élections 2018: la plate-forme FCC s’engage à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux

Effectivement, la charte constitutive du Front Commun pour le Congo (FCC), a été signée dimanche 1 juillet à Kinshasa, par les membres des composantes de cette grande coalition politique électorale initiée par le Président de la république Joseph Kabila, ainsi que des membres du comité stratégiques mis en place à cet effet.

L’objectif poursuivi par le Front Commun pour le Congo est la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux prochaines élections présidentielles, législatives nationales et provinciales, urbaines, municipales et locales, sur base d’un programme commun.

Ayant apposé leurs signatures sur la charte, les signataires emblématiques parmi lesquels, le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku pour le compte de la Majorité présidentielle, le premier ministre Bruno Tshibala pour le compte de du Rassemblement de l’opposition, le vice-premier ministre en charge des Transports José Makila pour le compte de l’Opposition du Dialogue de la Cité de l’Union Africaine et la ministre de la Jeunesse Maguy Kiala Bolenga pour le compte de la Société civile.

Les fondateurs et autres signataires de la présente charte s’engagent à soutenir une seule candidature à l’élection présidentielle et à disposer de la majorité pour gouverner et engager les réformes nécessaires en vue d’un Congo Uni et Fort. Chaque membre garde son identité et son autonomie dans le respect des textes d’application et des decisions des organes du Front.

Le Front Commun pour le Congo est ouvert à l’adhésion des Partis et Regroupements politiques, des Personnalités indépendantes et de la Société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top