Bahati Lukwebo constate l’auto-exclusion de Kokonyangi de l’AFDC

 

Joseph Kokonyangi Witanene ne fait plus partie de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC). C’est, du moins, ce que l’on peut retenir de la lettre de l’autorité morale de ce parti politique, Modeste Bahati Lukwebo, adressée au Vice-premier ministre en charge de l’intérieur et sécurité en date du 6 juin 2018.

Dans sa missive, Bahati Lukwebo dit constater l’auto-exclusion de son troisième vice-président contre qui il aligne une série des griefs, notamment des absences prolongées et non justifiées aux activités du parti, alors qu’il est vu dans celles d’autres partis. Il lui est, en outre, reproché, la démobilisation des militants, son inaccessibilité et son refus de répondre aux convocations lui adressées pour se justifier.

Cependant, dans cette même lettre dans laquelle il évoque des dispositions des statuts et du règlement intérieur du parti, l’autorité morale de l’AFDC fait savoir que cette décision, qu’il appelle « Constat d’auto-exclusion », doit-être entérinée par le collège des fondateurs. En attendant, Bahati Lukwebo retire à Kokonyangi, à titre conservatoire, les fonctions de troisième vice-président de l’AFDC.

De son côté, l’auto-exclu, Joseph Kokonyangi, a déclaré, lors d’un point de presse, ce mardi, s’il encore de savoir les vraies motivations de cette lettre qu’il a reçu en ampliation avant de donner sa position officielle. En attendant, il a affirmé qu’il ne peut servir qu’un maître, Joseph Kabila Kabange. Avant d’ajouter que lorsqu’il constate des dysfonctionnements en quoi que ce soit, il agit en consequence. l’AFDC, a-t-il enfin fait savoir, est une créature de ses mains aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top