27 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

jeudi, juin 4, 2020

RDC: Les experts de Nations-Unies demandent la révision du projet de loi sur les ONG
R

 

Prévue pour ce mois de juin, l’adoption du projet de loi sur le fonctionnement des différentes organisations non gouvernementales (ONG) travaillant sur le territoire congolais, pourrait être effective. C’est ainsi que les experts des droits de l’homme de l’ONU exhortent les parlementaires congolais à entreprendre la révision complète de cette loi. Car, d’après ces derniers, si cette loi est adoptée comme tel, il y a crainte de voir la liberté d’expression être menacée et le nombre des ONG réduit.

« S’il est adopté dans sa forme actuelle, le projet de loi risque de menacer les droits à la liberté d’expression et d’association et de restreindre davantage l’espace civique dans le pays », ont déclaré les experts onusiens.

Les experts indépendants de l’ONU, qui indiquent avoir préalablement fait part de leurs préoccupations concernant ce projet de loi, lors de récents échanges avec le Gouvernement, estiment que ce texte introduit de nouvelles restrictions visant à réduire le nombre d’ONG opérant dans le pays.

Ces derniers se disent « particulièrement préoccupés par certaines dispositions dont certaines sont trop vagues, qui imposent des exigences administratives lourdes et discrétionnaires en matière d’enregistrement d’associations, ainsi que par l’absence de contrôle judiciaire de la procédure d’enregistrement », expliquent-ils.

En outre, le projet de loi introduit des restrictions sur l’accès aux financements nationaux et étrangers et sur la possibilité pour les organisations étrangères de s’engager dans des activités politiques, une façon de de faire taire les organisations de la société civile, selon ces experts.

« Les experts onusiens voient dans ce nouveau projet de loi, une volonté de museler les voix dissidentes et des dispositions qui risquent de menacer la capacité de la société civile à mener ses activités ».

Ils pensent que si le projet de loi est adopté, il créera, probablement, la confusion et la peur parmi la société civile, et aura un effet dissuasif sur les défenseurs des droits de l’homme et les autres activistes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus lus

Covid-19: la loi qui proroge de 15 jours l’état d’urgence sanitaire promulguée par Félix Tshisekedi

Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi a promulgué  peu avant minuit, ce vendredi 22 mai la loi qui prolonge de...

Le budget 2020 revu à 6,6 milliards USD

C’est au cours de la Réunion des ministres tenue ce vendredi 22 Mai 2020, que le Vice-Premier ministre et ministre du Budget...

Le député national Jean Jacques Mamba conduit au parquet général près la Cour de Cassation

Le député national du mouvement pour la libération du Congo (MLC), Jean-Jacques Mamba a été arrêté ce samedi 23 mai dans son...

Kasai oriental: Démantèlement d’un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans à la division des anciens combattants

Jean Maweja Muteba, gouverneur du Kasaï Oriental a démasqué un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans, rapporte la cellule de...

Kinshasa: 379 Kuluna et 20 bandits à mains armées présentés à Gentiny Ngobila par Sylvano Kasongo

Ce vendredi 22 mai, la police a présenté au Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, 379 bandits communément appelés Kuluna...