TSHOPO : vive tention entre motards et policiers à Kisangani

 

Une vive tension a régné depuis lundi soir jusque dans l’avant midi de ce mardi 22 mai à Kisangani. Cela a été dû aux mécontentements des motards face au mauvais traitement dont l’un d’eux aurait été victime de la part d’un agent de la police routière (PCR).

Pour manifester leur colère,, les conducteurs de taxis motos ont barricadé des passages et ont brûlé des pneus dans plusieurs endroits très fréquentés. La circulation a tourné au ralenti, situation que déplore le gouvernement provincial de la TSHOPO.

À cet effet, sur ordre du gouverneur de province en mission à Kinshasa, le vice-gouverneur, Gaspard BOSENGE AKOKO, a pris un certain nombre des décisions pour baisser la tension entre motards et policiers. Il a notamment suspendu, jusqu’à nouvel ordre, toutes les activités de la police de circulation routière, instruit les instances judiciaires compétentes à rechercher et à appréhender le présumé coupable afin qu’il réponde de ses actes devant la justice. Il a enfin, appellé toute la population boyomaise au calme, à la retenue et à vaquer librement à ses occupations.

Par ailleurs, l’autorité provinciale a confirmé, que la victime, Joël MALONA, motard habitant à MANGOBO est bel et vivant et reçoit des soins appropriés à L’HGR MAKISO KISANGANI.
A noter que la situation est revenue au calme après l’intervention de la PNC qui a fait usage de gaz lacrymogène et des tirs de sommation pour disperser les manifestants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top