Kinshasa : les chauffeurs appelés à respecter l’Arrêté du gouverneur révisant le tarif des transports en commun

 

La grève des chauffeurs des taxi et taxi bus appartient désormais au passé. Un compromis a été trouvé ce mardi 22 mai 2018, à l’issue de la réunion convoquée par le ministre d’État en charge de l’économie nationale, Joseph Kapika avec les représentants de la Banque centrale, de l’hôtel de ville de Kinshasa, des entreprises publiques (Transco et Newtranskin) et l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO).

Cette rencontre entre les parties prenantes a permis de rencontrer les revendications des transporteurs en commun. L’Arrêté du gouverneur de la ville, André Kimbuta, revisant le tarif des transports à la hausse est donc maintenu tandis que les transports publics Transco et NewTranskin seront subventionnés par l’État congolais.

« Nous allons augmenter le charoit de Transco et de Newtranskin pour que les congolais soient transportés dans des bonnes conditions. Il y a eu grève hier et aujourd’hui la situation s’est normalisée. Le compromis étant trouvé, j’espère que ça ne va plus se reproduire », a déclaré Joseph Kapika.

Représentant le gouverneur de la banque centrale du Congo, Antoine Mulamba a rassuré que les petites coupures seront visibles dans le marché dans les jours qui viennent.

De son côté, Jean Mutombo, président provincial ville de Kinshasa de l’Association des Chauffeurs du Congo (ACCO) se dit satisfait par les assurances du mandataire de la Banque centrale du Congo. Il appelle les conducteurs de reprendre le travail tout en respectant l’arrêté du gouverneur de la ville de Kinshasa.

Signalons que la grève avait été décidé afin de protester contre la hausse du prix de carburant et les tracasseries de la part des agents de la police routière (PCR) et des services de transports en commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top