Kinshasa : les taximen en grève contre la hausse du prix de carburant et les tracasseries policières

 

Difficile de trouver un taxi ce lundi 21 mai pour rejoindre son lieu de service. Et ce, à cause de la grève des chauffeurs en colère contre la hausse du prix de carburant à la pompe sans impacter sur la tarification de la course. Dans tous les arrêts de bus c’est la marée humaine qui s’en est suivie, aucun taxi et taxi bus.

« J’ai souffert ce matin pour trouver un taxi. J’habite la commune de Kingasani, j’ai dû dépenser 4000 Fc pour arriver jusqu’au centre ville », témoigne un habitant de Kinshasa.

Les usagers des transports en commun sollicitent l’implication des autorités pour des solutions concertées avec la corporation des chauffeurs. Ce, afin de régler ce problème qui rend la circulation difficile.

Du côté de l’Association des Chauffeurs du Congo (ACCO), l’on signale que des efforts sont fournis pour trouver un accord avec les autorités de la ville.

« Nous sommes en route pour aller voir les autorités compétentes. Nous avons réunion avec l’Inspecteur provincial de la police. Nous allons lui expliquer tous ce que nous avons pu avoir aujourd’hui auprès des conducteurs comme réclamation. Je pense que la grève va s’arrêter aujourd’hui », a déclaré à direct.cd Jean Mutombo, Président Provincial ville de Kinshasa de l’ACCO.

Le gouvernement de la République dois prendre ses responsabilités pour satisfaire la population à travers la subvention au niveau de la pompe. La finalité étant de créer un juste milieu entre les clients et les chauffeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top