Riposte contre Ebola : l’UE octroie une aide d’urgence et un service de vol humanitaire à la RDC

 

« L’UE débloque une aide d’urgence et met en place un service de vol
humanitaire pour contenir le virus Ebola en République démocratique du
Congo », peut-on lire dans un communiqué de presse de l’institution européenne publié le vendredi 18 mai 2018.
Cela fait partie d’un ensemble de mesures d’aide humanitaire d’urgence annoncées par la commission européenne pour
aider à contenir la récente épidémie du virus Ebola en République Démocratique du Congo.

En outre, le
service aérien humanitaire « ECHO Flight » permettra de transporter des experts médicaux, du personnel
d’urgence ainsi que du matériel dans les zones touchées par le virus.

« L’UE prend des mesures urgentes pour aider à gérer et contenir la propagation de cette maladie très
meurtrière. Notre financement et notre service aérien humanitaire permettront d’aider à acheminer les
équipes médicales, l’équipement et les fournitures vers les zones affectées, ce qui est une question
d’urgence. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités nationales, l’Organisation
Mondiale de la Santé et les partenaires internationaux dans cet effort conjoint. Tout doit être fait pour
contenir la diffusion du virus Ebola, particulièrement depuis qu’un cas s’est déclaré dans la ville de
Mbandaka », a déclaré le commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises,
Christos Stylianides, qui est également le coordinateur de l’Union européenne pour la lutte contre le
virus Ebola.

La Commission européenne a aussi ajouté un montant initial
de 1.5 million d’euros qui permettra d’apporter un soutien logistique à l’Organisation mondiale de la santé
(OMS), et une aide supplémentaire de 130 000 euros offerte à la Fédération internationale de la
Croix-Rouge pour des interventions vitales qui seront effectuées par la Croix-Rouge congolaise.

Le communiqué précise que le financement de l’UE permettra d’assurer le déploiement de capacités d’appoint
dans les zones touchées par le virus Ebola, la surveillance et le suivi des victimes ainsi que la
recherche active de cas pour la détection rapide des personnes infectées. Cela couvrira également la
communication avec les communautés affectées sur les risques potentiels et les comportements à
adopter pour prévenir la propagation de la maladie, y compris un soutien psychosocial et une
préparation pour des funérailles sûres et dignes.

Le satellite européen Copernicus va également
pourvoir des services cartographiques d’urgence afin d’analyser le terrain et le réseau de transport
dans la région autour de Mbandaka et Bikoro.
L’UE se tient également prête à mobiliser, si nécessaire le corps médical européen. Il s’agit notamment d’un pôle volontaire
d’équipes européennes de spécialistes et de matériel médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top