Présence des mineurs sur la liste électorale: « Les agents de la CENI sont responsables » (Nangaa)

 

Mineurs et doublons se sont comptés parmi tant d’autres cas dans le fichier électoral en cours de dédoublonnage. C’est ce qu’a dit Corneille Nangaa, président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CÉNI, lors de la clôture de la session de formation des secrétaires exécutifs provinciaux (SEP) de la centrale électorale, le week-end dernier. Pour le président de l’organe électoral, la faute incombe aux agents de la Céni.

« Plus d’un million trois cents mille mineurs, là quand-même la Céni est responsable, les agents temporaires ont commis beaucoup de fautes ». Il a, ensuite poursuivi en ajoutant que le plus de doublons et mineurs inscrits viennent des provinces où l’on a eu des progressions suspectes des nombres d’électeurs. Pour palier à la situation, le président de la Céni a promis revenir sur les prévisions d’antan.

Corneille Nangaa a appelé les agents de la Céni à la responsabilité. Car, a-t-il déclaré, l’avenir de la RDC, après les élections, dépend de la centrale électorale qui doit être irréprochable. C’est dans ce contexte que la campagne sur la machine à voter a été lancée à Kinshasa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top