27.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

mercredi, février 19, 2020
PUBLICITÉ

Les énormes concessions de Tshisekedi pour éviter le pire au 19 décembre
L

Connue pour son intransigeance, Etienne Tshisekedi a pourtant fait d’énormes concession à Kabila dans le but d’éviter le chaos le 19 décembre prochain. Vont-elle suffit?

Notre appui va à la Cenco (Conférence des évêques du Congo), dont la médiation est vraiment la dernière chance« , a indiqué mercredi Renier Nijskens, envoyé spécial de la Belgique pour les Grands Lacs, qui intervenait lors d’une conférence sur le Congo organisée à Bruxelles par l’Eurac (réseau européen d’ONG pour l’Afrique centrale).

Mercredi soir, on s’attendait à ce que les efforts de la Cenco permettent l’ouverture à Kinshasa, ce jeudi, d’une rencontre entre la majorité présidentielle, la minorité issue de l’opposition qui s’y est ralliée (toutes deux ont signé, le 18 octobre, un accord pour maintenir Joseph Kabila en place jusqu’à une présidentielle reportée à avril 2018, en échange d’un Premier ministre issu de cette opposition complaisante) et le Rassemblement de l’opposition.

Quinze personnes de chaque camp doivent se retrouver pour aboutir à un compromis évitant l’affrontement qui se profile à l’horizon, en raison de l’obstination du président Kabila à se maintenir en place au-delà de la fin de son dernier mandat constitutionnel, ce 19 décembre.

Des embûches « surmontables »

« La mission de bons offices de la Cenco bute sur de nombreuses embûches, mais elles sont surmontables« , a dit à Bruxelles, mercredi, le premier secrétaire général adjoint de la Cenco, l’abbé Donatien Nshole.

Selon les informations recueillies par « La Libre Belgique », le but de la réunion de Kinshasa est d’aboutir à un avenant à l’Accord du 18 octobre, acceptant un maintien à la présidence de M. Kabila après le 19 décembre, en échange de l’engagement de tous à ce que présidentielle et législatives nationales aient lieu en 2017 et à ne pas réviser la Constitution entre-temps.

Le Rassemblement a, on le voit, fait d’importantes concessions – ce qui n’est pas le cas du président Kabila qui a, jusqu’ici, joué uniquement la carte de la répression. M. Kabila subit cependant des pressions de la communauté internationale et de ses voisins (Luanda et Brazzaville surtout) pour éviter que le Congo tombe dans une nouvelle spirale de violence. Des observateurs n’excluent pas qu’il n’ait accepté la réunion « de la dernière chance » que pour gagner du temps et passer le cap du 19 grâce à l’espoir qu’elle suscite, sans rien concéder.

2 COMMENTS

  1. DE LA BIPOLARISATION DE LA SCÈNE POLITIQUE CONGOLAISE.
    La RDC n’est pas le seul pays au monde ou le pouvoir s’affronte avec l’opposition-quelle qu’en soit la configuration-dans la gestion de la chose publique. Tantôt c’est KABILA qui fait des concessions tantôt c’est TSHISEKEDI qui en fait. Pensez-vous que le sort des milliers des congolais dépend de ces deux mortels? Non. La vérité est que le souverain primaire congolais est dupe. Il se laisse berner par des balivernes des deux camps. Ceux-ci sont animés par la soif du pouvoir. Uls ne sont même pas en mesure de faire fléchir l’occident sur plusieurs ponts qui freinent l’émergence du pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus lus

Interview : le bon coaching pour accompagner votre croissance

Curieux d’en savoir plus sur le coaching en République Démocratique du Congo, sur ce que cela peut vous apporter ? Eh bien,...

Autour d’un entrepreneur, il faut parfois un commando

Manitech Congo est une entreprise qui produit des aliments transformés et conservés dont la chaine de valeur est congolaise. C'est surtout des...

Carine Kunsevi Kilola parmi les 20 lauréates

Le monde a besoin de science et la science a besoin des femmes. Dakar accueillait la 10ème édition du Prix Jeunes Talents Afrique subsaharienne du...

Collaborer, les développeurs Congolais y arriveront !

Du sud au nord de l'Afrique les choses bougent et les jeunes veulent de plus en plus prendre le contrôle de leur...

Le Rwanda lance la construction de la Silicon Valley africaine à Kigali

A l’image de la Silicon Valley californienne, le Rwanda a lancé la construction de la Cité de l’innovation de Kigali.
PUBLICITÉ