23 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

lundi, juin 1, 2020

L’armée ougandaise impliquée dans les massacres à Beni?
L

Des éléments évidents laissent croire à une implication de l’armée ougandaise dans les massacres des populations congolaises à Beni. 

La société civile de Beni appelle la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) à enquêter sur l’implication de l’Ouganda dans l’insécurité qui mine ce territoire, situé à plus de 350 km au Nord de Goma (Nord-Kivu).

Le président de cette structure, Teddy Kataliko, a lancé cet appel, lundi 11 juillet, un jour après que les FARDC ont abattu deux hommes portant un vieil uniforme de l’armée ougandaise (UPDF) à  Kotongo, localité frontalière de l’Ouganda.

Teddy Kataliko a sollicité que le gouvernement congolais puisse s’impliquer dans ces enquêtes, afin de tirer au clair l’implication de l’armée ougandaise aux côtés des ADF dans la situation de Beni :

« Nous demandons une enquête conjointe avec la CIRGL. Nous estimons qu’il est temps que le gouvernement congolais clarifie cette 14è incursion que la société civile a toujours dénoncé. Qu’il donne un rapport cohérent et ad hoc pour démontrer à la face du monde et à la communauté internationale, l’implication de l’Ouganda […] dans les massacres de Beni ».

Le président de la société civile de Beni a également accusé l’armée ougandaise de ravitailler les groupes armés dans la localité de Mwalika, notamment dans la chefferie de Bashu et une partie du secteur de Beni-Mbau et la collectivité de Watalingwa.

La même source a, par ailleurs, remercié la population locale, qui a pu «collaborer avec les FARDC en dénonçant pour la énième fois», l’incursion de l’armée ougandaise sur le sol congolais, en passant par les massifs de Rwenzori à partir du groupement de Basungura.

Au moins neuf personnes ont été tuées mardi 5 juillet  par des présumés rebelles ADF dans les localités de Tenambo, Nzanza et Mamiki, dans la cité d’Oicha, à 30 Km de la ville de Beni (Nord-Kivu). Le vendredi 8 mai dernier, sept autres personnes l’avaient également été au quartier Matembo, commune de Mulekera (Beni). Ce nouveau massacre portait à plus de 300, le nombre de civils tués en cinq mois dans cette partie du Nord-Kivu, selon la société civile.

Avec Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus lus

Covid-19: la loi qui proroge de 15 jours l’état d’urgence sanitaire promulguée par Félix Tshisekedi

Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi a promulgué  peu avant minuit, ce vendredi 22 mai la loi qui prolonge de...

Le budget 2020 revu à 6,6 milliards USD

C’est au cours de la Réunion des ministres tenue ce vendredi 22 Mai 2020, que le Vice-Premier ministre et ministre du Budget...

Le député national Jean Jacques Mamba conduit au parquet général près la Cour de Cassation

Le député national du mouvement pour la libération du Congo (MLC), Jean-Jacques Mamba a été arrêté ce samedi 23 mai dans son...

Kasai oriental: Démantèlement d’un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans à la division des anciens combattants

Jean Maweja Muteba, gouverneur du Kasaï Oriental a démasqué un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans, rapporte la cellule de...

Kinshasa: 379 Kuluna et 20 bandits à mains armées présentés à Gentiny Ngobila par Sylvano Kasongo

Ce vendredi 22 mai, la police a présenté au Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, 379 bandits communément appelés Kuluna...