27 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

mercredi, mai 27, 2020

Kabila goûte à la politique américaine du porte-monnaie
K

Le général Célestin Kanyama, chef de la police kinoise a été officiellement sanctionné par les Etats-Unis d’Amérique. Cette annonce ciblée et cette punition tout à fait personnalisées plonge la relation entre le régime de Kinshasa et Washington dans une nouvelle dimension. Explication.

Les responsables du trésor américain guettent, depuis un certain temps, les responsables congolais au plus haut niveau, qu’ils soupçonnent fortement de vouloir expressément gripper, voire étouffer le processus démocratique, par une volonté manifeste de confiscation du pouvoir.

Se faire entendre autrement

Conséquemment, après avoir à plusieurs reprises indiqué leur opposition à toute éventualité d’un troisième mandat pour le président Joseph Kabila, dont la persistance silencieuse à se maintenir à la tête du pays, pour une période qui semble pratiquement indéterminée, est de plus en plus marquée. En réaction, les Etats-Unis qui suivent particulièrement l’évolution socio-politique de ce pays-continent, ont décidé de se faire entendre autrement, en frappant là où cela pourrait faire très mal aux acteurs de la crise congolaise.

Le Trésor public américain par ses sanctions ne fait que traduire l’exaspération du gouvernement américain, devant l’attitude entêtée du pouvoir de Kinshasa. A leur avis « le régime s’est engagé dans un schéma de répression incluant l’arrestation de membres de l’opposition et la répression violente de protestations politiques pour éviter que les élections nationales se tiennent dans les délais.»

La politique du porte-monnaie

Pour en arriver à décider de ‘’geler’’ les avoirs aux Etats-Unis du général Célestin Kanyama et à interdire à leurs concitoyens  tout droit « d’effectuer la moindre transaction avec le chef de la police de Kinshasa», et à considérer cela comme « un message clair » ; il est évident à nos yeux, qu’au-delà d’un acte purement symbolique, les montants en jeu doivent être certainement très très importants, pour requérir une sanction de cette importance.

En utilisant la politique du porte-monnaie Washington rappelle à Kinshasa, la vaste gamme de sanctions, qu’il pourrait déclencher à tout moment, malgré les protestations souverainistes du régime Kabila, pour l’empêcher d’atteindre ses objectifs politiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus lus

Covid-19: la loi qui proroge de 15 jours l’état d’urgence sanitaire promulguée par Félix Tshisekedi

Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi a promulgué  peu avant minuit, ce vendredi 22 mai la loi qui prolonge de...

Le budget 2020 revu à 6,6 milliards USD

C’est au cours de la Réunion des ministres tenue ce vendredi 22 Mai 2020, que le Vice-Premier ministre et ministre du Budget...

Le député national Jean Jacques Mamba conduit au parquet général près la Cour de Cassation

Le député national du mouvement pour la libération du Congo (MLC), Jean-Jacques Mamba a été arrêté ce samedi 23 mai dans son...

Kasai oriental: Démantèlement d’un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans à la division des anciens combattants

Jean Maweja Muteba, gouverneur du Kasaï Oriental a démasqué un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans, rapporte la cellule de...

Kinshasa: 379 Kuluna et 20 bandits à mains armées présentés à Gentiny Ngobila par Sylvano Kasongo

Ce vendredi 22 mai, la police a présenté au Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, 379 bandits communément appelés Kuluna...