24 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

jeudi, juin 4, 2020

Début de la révolution à Kinshasa contre Joseph Kabila
D

Une coalition de partis d’opposition a appelé jeudi la population de Kinshasa à occuper le Parlement pour empêcher l’adoption d’une loi électorale écrite selon eux pour permettre au président Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir.

La population de Kinshasa est appelée à occuper massivement le Palais du peuple ce lundi 19 janvier pour empêcher [les députés de la majorité] de siéger », indique une déclaration signée par des représentants des trois principaux partis de l’opposition et leurs alliés.

La déclaration signée notamment au nom de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), du Mouvement de libération du Congo (MLC) et de l’Union pour la Nation congolaise (UNC) appelle également à des manifestations le même jour « dans toutes les provinces du pays pour dire non à toute manoeuvre visant » à permettre à M. Kabila de se maintenir à son poste au-delà du terme de son mandat, fin 2016.

En session extraordinaire jusqu’au 26 janvier, l’Assemblée nationale a commencé à examiner mercredi en commission le projet de révision de la loi électorale devant régir les législatives et présidentielle censées avoir lieu en 2016.

Les députés de l’opposition ont annoncé qu’ils boycotteraient toutes les séances consacrées à ce texte, dont le vote est attendu pour dimanche ou lundi.

Sur les quelque dix millions d’habitants que compte Kinshasa, 300 environ ont tenté de manifester lundi près du Parlement pour faire barrage au projet de loi. Ils ont été dispersés par la police, qui avait bouclé tous les accès au Palais du peuple.

M. Kabila dirige la RDC depuis 2001. La Constitution adoptée en 2006 à l’issue de la transition politique ayant suivi la deuxième guerre du Congo (1998-2003) lui interdit de briguer un nouveau mandat.

Le projet de loi contesté lie la tenue des prochaines présidentielle et législatives aux résultats du recensement général de la population devant commencer cette année.

Le gouvernement argue que ce nouveau décompte des habitants assurera aux élections un caractère pleinement représentatif alors que le dernier recensement général remonte à 1984, mais l’opposition s’inquiète du temps nécessaire pour accomplir cette tâche.

Certains analystes estiment qu’un recensement général de la population en RDC, pays grand comme près de cinq fois la France, dépourvu d’infrastructure et où sévissent encore une cinquantaine de groupes armés dans la partie est, pourrait prendre jusqu’à trois ans.

Loin de Kinshasa, à Bukavu, dans l’Est de la RDC, des centaines de personnes ont marché pour protester contre le projet de la nouvelle loi électorale présentement sous examen dans l’Assemblée nationale en l’absence des députés qui ont boycotté la séance.

2 COMMENTS

  1. N’est pas burkinabé ou senegalais qui veut, je veux dire par là que le peuple congolais reste traumatisé de la terreur subit pendant 32 ans. Le dirigeant Kabila profitera de cette faiblesse pour faire modifier cette constitution à son avantage.
    Vous avez dit 300 personnes seulement qui manifestaient devant le Parlement pour une population de 10 millions que compte Kinshasa, cela prouve que ce n’est pas gagné. Il faudrait être au minimum 100 milles pour espérer bouger les choses.
    Wait and see…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus lus

Covid-19: la loi qui proroge de 15 jours l’état d’urgence sanitaire promulguée par Félix Tshisekedi

Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi a promulgué  peu avant minuit, ce vendredi 22 mai la loi qui prolonge de...

Le budget 2020 revu à 6,6 milliards USD

C’est au cours de la Réunion des ministres tenue ce vendredi 22 Mai 2020, que le Vice-Premier ministre et ministre du Budget...

Le député national Jean Jacques Mamba conduit au parquet général près la Cour de Cassation

Le député national du mouvement pour la libération du Congo (MLC), Jean-Jacques Mamba a été arrêté ce samedi 23 mai dans son...

Kasai oriental: Démantèlement d’un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans à la division des anciens combattants

Jean Maweja Muteba, gouverneur du Kasaï Oriental a démasqué un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans, rapporte la cellule de...

Kinshasa: 379 Kuluna et 20 bandits à mains armées présentés à Gentiny Ngobila par Sylvano Kasongo

Ce vendredi 22 mai, la police a présenté au Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, 379 bandits communément appelés Kuluna...