Football

Constant Omari: « Il est grand temps qu’on finalise le contrat du staff technique »

omari-contant

La RDC sera bel et bien en Guinée Équatoriale pour disputer la 30ème édition de la CAN prévue du 17 janvier au 8 février 2015. Les Léopards ont été repêchés comme meilleur troisième avec 9 points, après avoir battu mercredi dernier la Sierra Leone sur le score 3-1.
Sous la houlette de Florent Ibenge, le staff technique des Léopards a ainsi mené avec succès sa mission en obtenant la qualification. Comme on peut le constater dans nombre de pays africains, Florent Ibenge et son équipe ont accompli leur tâche sans aucun contrat signé. Ce qui signifie que ce staff technique des Léopards a fait son boulot sans un contrat de travail.
Cette raison pousse le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Constant Omari Selemani, à lancer un appel au gouvernement de la RDC pour que la situation de Florent Ibenge et son équipe soit régularisée. Constant Omari a, au cours d’une conférence de presse tenue jeudi à Kinshasa, a demandé au gouvernement congolais de finaliser le contrat avec le staff technique des Léopards.

«Nous pensons qu’il est grand temps qu’on finalise le contrat du staff technique de l’équipe nationale pour permettre à ce que moralement et psychologiquement qu’il soit prêt à conduire les Léopards a la Can. Car c’est une phase finale et non plus une phase éliminatoire,» a déclaré Constant Omari dans les propos relayés par Radio Okapi.

Selon le président de la FECOFA, «ces entraineurs ont qualifié l’équipe nationale à la Can, sans salaire. Ils n’ont touché que des primes de matches de qualification».

Le numéro un du football congolais a mentionné que l’objectif assigné à l’entraineur Ibenge était de monter une bonne équipe nationale, pas une qualification à la Can:
«Il n’avait pas le temps. Les six matches des éliminatoires ont servi de test et de compétitions. Cela a démontré que de match en match, il y a eu progression. Un groupe est né, un projet qui démarre…Dans nos conversations, nous lui avions dit : tu ne travailles pas parce qu’il faut nous conduire à la Can. Si on se qualifie, ce sera un bonus. Mais toi, monte-nous une bonne équipe nationale. Et là, je dis que cette équipe a une potentialité énorme, » a affirmé Constant Omari.

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Politique

Ni crise, ni rébellion : l’Udps réaffirme son unité !

A supporter of Democratic Republic of Co

Ils ont affiché l’unité. Bruno Mavungu, Félix Tshisekedi, Joseph Kapika et Augustin Kabuya. Toute la Direction de l’Udps/Tshisekedi au grand complet était hier, jeudi 20 novembre, à la permanence du parti,  10ème rue Zinnias,  dans la Commune de Limete. Face à eux, des journalistes congolais déterminés à leur tirer le ver du nez. Au sortir du point de presse, une seule conclusion. L’Udps se porte bien. Il n’y a ni crise, ni rébellion des Fédérations. Bruno Mavungu dixit.  

Nord-Kivu, Paix et Sécurité

La Monusco tombe à son tour dans une embuscade à Beni

3510488_3_0ebd_un-vehicule-de-la-monusco-au-nord-kivu-un-des_0097e1fd1d52a3a69c629f00d2e0d2df

Lorsque la population de Beni s’était soulevée contre la Monusco, cela n’avait pas semblé plaire à la Mission de l’organisation des Nations Unies au Congo qui pouvait facilement penser à une manipulation. Car, chargée de la protection des civils en RDC, la mission onusienne avait l’obligation de voler au secours des habitants de la ville de Beni en proie à des groupes armés. Mais, en réalité, les casques bleus de la Monusco ne paraissaient pas être à la hauteur de leur tâche.

Paix et Sécurité, Politique

Procès Ndala: condamné à mort , le colonel Birocho depuis hier soir à Kinshasa !

Quelques prévenus dans l'affaire Mamadou Ndala (Ph. Ley Uwera)

* Au total, ce sont 21 personnes qui ont gagné la capitale congolaise autour de 20 heures.

Politique

Verdict pour les assassins du colonel Ndala

mamadou ndala

En République Démocratique du Congo, le verdict dans l’ affaire de l’assassinat du colonel Mamadou Ndala est tombé aujourd’hui. La cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu a prononcé des peines de mort.